Comment fonctionne un tableau de bord de simulateur utilisant FsXpand?

Votre attention s'il-vouz-plait: La plupart des liens et des pages sont présentées en Anglais, mais nous avons commencé la traduction des pages en Français. Si vous desirez a contribuer ici, priere de nous envoyer un E-mail utilisant le menu contact.
Nous aimons remercier Webmitch de son effort.

Construire vos propres tableaux de bordasi
FsXPand fonctionne sur votre PC exécutant FS, avec FSUIPC. Il se relie à FsClient fonctionnant sur un ou plusieurs PC (voire même le PC de FS). Les affichages en mode bureau étendu ou par les sorties d'une carte graphique supplémentaires sont possibles. Ni WideFS ni Wideview ne sont nécessaires.
Il est possible d'afficher presque n'importe quel instrument de bord d'avion désiré. Chaque jauge (ou instrument) dans la boîte à outils peut être placée n'importe où sur votre réseau, tout ne dépend que de vos sélections.

FsXPand a été conçu dans l'esprit d'un utilisateur de cockpit d'aviation légère. Dès lors, vous trouverez principalement les instruments analogiques dans la bibliothèque. Avec la version 5.1, nous avons commencé à développer l'EICAS du 737. Avec la version 5.2, 747 EICAS et Fokker 100 EICAS ont été ajoutés. FsXPand permet la permutation de panneaux d'EICAS (primaire, secondaire, condensé...)

Vous pouvez personnaliser les jauges du tableau de bord selon vos besoins. Changer l'aspect, glisser/déposer, modifier des valeurs etc. Si vous pouvez mettre la main sur une image de votre cockpit favori, vous serez capable de le réaliser en quelques minutes en utilisant FsXpand. FsXpand accepte jusqu'à 4 moteurs, pistons, réacteurs, ou turbines. Au moins pour les jauges moteur, vous pouvez faire des copies d'écran de vos jauges et utiliser l'image dans FsClient.
Enfin, FsXPand peut fonctionner sur un deuxième PC par l'intermédiaire de WideFS. Ceci peut être utile si vous voulez soulager le PC FS de la charge de travail de FsXPand, en la transférant vers un autre PC de votre réseau.

Relier les commandes de l'avion
Aucun besoin d'acheter du matériel supplémentaire pour connecter les commandes. Des ports jeu standards et des équipements de jeu USB sont tout ce dont vous avez besoin (voir la liste de compatibilité). Les commandes sont facilement adaptables à vos besoins. De nombreuses fonctions peuvent être assignés à n'importe quels boutons/commutateurs/analogiques que vous souhaiteriez utiliser. Vous pouvez même créer vos propres commandes en utilisant des commutateurs et des résistances variables, avec quelques notions d'utilisation d'un fer à souder. Aucune grosse difficulté. La version 5.2 permet l'utilisation des encodeurs rotatifs (plein cycle comme le CTS 288), reliés à votre port jeu.

Bien que FsXPand ait été conçu dans l'esprit d'un utilisateur de cockpits d'aviation légère, vous pouvez installer des commandes pour n'importe quel avion que vous souhaiteriez. Vous pouvez également choisir une autre solution pour les tableaux de bord, et n'utiliser FsXPand que pour ses fonctions de commande.
L'inverse est également vrai. Si vous utilisez du matériel spécifique avec votre FS, vous pouvez mettre de coté les tableaux de bord de FS et utiliser l'option tableau de bord FsXPand.

Il existe une crainte que les réglages du joystick via des ports analogiques de jeu aient tendance à changer en raison de diverses causes. Si vos commandes faites maison sont reliées par USB par l'intermédiaire d'un convertisseur de joystick USB, tel le Rockfire RM-203, les valeurs seront stables comme du roc et vous permettront de commander des réglages très précis. Flyware travaille pour créer une compatibilité avec la plupart des produits USB du marché avec une ferme résolution de permettre l'utilisation de commandes précises.

Vous ne risquez pas de manquer de commandes, parce que FsXPand permet le raccordement de 8 joysticks par PC, portant la quantité de voies analogiques à un nombre étonnant de 24 par PC. Chaque manette pouvant avoir pas moins de 15 boutons, soit 120 au total par PC. Toutes les entrées sont dirigées vers le FS.

Un bon nombre de fonctions peuvent être assignées à n'importe quels boutons/commutateurs/canal analogique que vous souhaiteriez utiliser.
Jetez un coup d'oeil aux listes actuelles d'affectations (analogiques, commutateurs, boutons, encodeurs). Elles permettent de choisir presque n'importe quelle fonction nécessaire au contrôle de l'avion. A titre d'exemple, commande de puissance, réglage de propulsion, de mélange, magnéto pour un appareil à pistons jusqu'à 4 moteurs, ou commande de puissance avec inverseurs de poussée, aérofreins, démarreurs de réacteurs pour jets, et bien d'autres. Et plus spécialement la barre de lampes témoin. D'autres sont en préparation - les bibliothèques sont en constant développement.
Vous n'avez pas besoin de matériel supplémentaire pour relier des commandes. Vous n'avez besoin ni de PC dernier cri ni d'utiliser d'exemplaires multiples de FS. Pas de chutes de fluidité compromettantes.


Caractéristiques supplémentaires


Les mythes auxquels vous ne croirez plus...

Mythe 1
Des tableaux de bord réalistes d'aviation légère ne peuvent être réalisés qu'en achetant des instruments matériels coûteux pilotés par des cartes d'interface.

Mythe 2
Afin de créer des commandes pour votre simulateur ou cockpit, vous devez acheter des cartes d'interface coûteuses dont la programmation est complexe et qui exigent même des compétences en électronique.

Mythe 3
Seulement 2 joysticks peuvent être reliés à un simulateur.

Mythe 4
La crainte que les ports joysticks rendent des valeurs peu fiables.

Mythe 5
La construction d'un cockpit exige des compétences en programmation. 




Retour à l'accueil